Retour

Quels sont les 7 risques les plus fréquents en restauration ?

Édité le

1 septembre 2022

Durée de lecture

7 min

Serveur préparant un café dans une tasse rouge avec une machine italienne

Plan de l'article

Ne nous mentons pas, on sait bien que ce n’est pas votre sujet de prédilection. Pourtant, la restauration c’est surtout un monde d’imprévus (et c’est aussi ce qui fait que vous l’aimez tant). Les risques, il en existe beaucoup. Pourtant, certains sont beaucoup plus fréquents que d’autres. Une information importante quand il s’agit de choisir l’assurance qui vous permettra de garder l’esprit serein au quotidien.

L’incendie

Si l’incendie n’est pas le risque le plus fréquent en restauration, les dommages causés peuvent être conséquents (en moyenne 5 000 € par sinistre). Dans les faits, presque tous les outils fondamentaux à l’exercice de la restauration peuvent potentiellement provoquer un incendie : l’utilisation des fours, fourneaux, cuisinières, brûleurs à gaz, etc. Vous l’aurez compris. Tout ce qui vous permet de faire de délicieux petits plats.

Quelles mesures adopter ?

  • Extincteurs mobiles : la quantité, la disposition et la viabilité de votre réseau d’extincteurs doivent être vérifiées au moins une fois par an par un organisme agréé Assurances.
  • Installation électrique : il faut l’auditer au moins une fois par an par un vérificateur ou un organisme vérificateur agréé Assurances.
  • Extracteur et le conduit de cheminée : au moins une fois par an, vous devez assurer leur nettoyage par une société spécialisée.
  • Filtres et grilles des hottes : vous devez les nettoyer au moins une fois par semaine, soit vous-même, soit via une société extérieure. Par ailleurs, vous devez avoir dans votre cuisine au moins un extincteur tous les 20m².

Le dégât des eaux

Tout comme les incendies, les dégâts des eaux sont fréquents en restauration en raison du matériel nécessaire au bon fonctionnement de la cuisine. Lave-vaisselle, bain-Marie, ou même évier peuvent provoquer un dégât des eaux. Comment les prévenir et limiter leur impact sur le matériel de votre restaurant ?

Quelles mesures adopter ?

  • Prévention contre le gel : interrompez la distribution d’eau en cas d’absence de plus de 7 jours consécutifs, procédez à l’entretien annuel des chéneaux et gouttières, stockez vos marchandises à plus de 10 cm du sol. Pendant la période hivernale du 1er novembre au 31 mars : il faut interrompre la distribution d’eau, vidanger les conduites, réservoirs, installations de chauffage ou protéger les installations de chauffage par un liquide antigel ; Si les locaux sont chauffés, calorifuger (isoler thermiquement) les conduites situées dans les parties non chauffées (grenier, combles…).
  • Prévention contre les fuites : optez pour un contrat annuel de maintenance des installations pour éviter les fuites qui peuvent également se révéler particulièrement gourmandes sur vos factures.

Le vol

Votre restaurant ou café connait un joli succès, vos clients sont des habitués, on vous cite souvent comme modèle de réussite dans le quartier. Ce succès (bien mérité) qui est le vôtre peut aussi malheureusement attirer la convoitise d’autrui. D’autant plus quand on pense que la restauration est un commerce, par définition, particulièrement visible aux yeux du grand public.

Quelles mesures adopter ?

  • Les moyens de fermeture et de protection : ils doivent être tenus en bon état et être utilisés dans leur totalité, en général, entre 22h00 et 7h00.
  • Le système de détection d’intrusion : si vous en avez un, vous devez l’enclencher et vous assurer de son bon fonctionnement. Ne laissez pas les clés ou badges dans les locaux si vous n’y êtes pas. Et prévenez votre assureur immédiatement en cas de pane.
  • Les clés : remplacez vos serrures dans un délai de 72 heures en moyenne si l’on vous les vole et pensez à prévenir vos assureur également.
  • Les vacances : conservez dans un coffre-fort vos espèces, titres et valeurs si vous partez, même si il s’agit juste d’un week-end. Si vous partez plus de 30 jours consécutifs, il est fort probable que votre contrat d’assurance suspende la couverture des biens assurés dans votre local. Et ce jusqu’à votre retour.
*Pour bénéficier de votre garantie, vous devez bien souvent effectuer une déclaration de vol auprès des autorités locales de police ou de gendarmerie et communiquer ensuite à votre assurance le récépissé délivré. Cette déclaration doit être établie dès la constatation du vol.

Le bris de vitre ou de glace

C’est un classique de la restauration auquel personne ne pense vraiment, pourtant le bris de vitre ou de glace peut arriver assez facilement. Un serveur qui trébuche, une réparation du sol qui endommage votre baie vitrée, ou plus simplement (et on ne le souhaite pas), une tentative d’effraction. Dans les faits, le bris de glace représente presque 7 % des risques réels et est donc le 4è risque le plus fréquent du secteur.

Quelles mesures adopter ?

  • Le verre de sécurité : faites appel à un vitrier spécialisé pour assurer la sécurité de vos verres. Feuilleté, trempé ou armé, en fonction de l’exposition de votre restaurant, le bon vitrier saura vous orienter vers le type de verre qui correspond le mieux aux risques de votre activité ainsi que de votre situation géographique.
  • Le film sécurisé : les commerçants proches de zones sensibles sont de plus en plus nombreux à faire appel à des films adhésifs protecteurs spécialisés parfaitement transparents qui permettent d’éviter les bris de glace. Certains modèles sont également conçus pour permettre d’effacer rapidement les graffitis.
  • Contactez votre assureur : En cas de bris de vitre donnant accès à vos locaux de l’extérieur, contactez immédiatement votre assureur pour connaître les mesures de protection à adopter afin de continuer de bénéficier de la garantie vol et vandalisme.
Attention : le bris de glace bien que fréquent n’est pas toujours intégré aux multirisques professionnelles. Tout simplement parce que nombreux sont les restaurateurs qui n’ont pas de vitres (mais plutôt des rideaux métalliques ou d’autres types de portes). Si ce n’est pas votre cas, n’hésitez pas à l’ajouter en option auprès de votre assureur.

Les chutes et blessures corporelles

C’est le risque le plus important en restauration. En effet, la majeure partie des réclamations en assurance se fait en raison de chutes et de blessures corporelles. Qu’il s’agisse de vos clients ou de vos collaborateurs, un accident est vite arrivé.

Veillez bien à les prévenir à l’intérieur de votre restaurant aussi bien qu’à l’extérieur. En effet, si une victime de sinistre peut prouver que vous avez joué un rôle dans son accident (aussi simplement que par la présence d’une peau de banane devant le restaurant, une chute en raison d’un équipement laissé en extérieur, etc.), alors, votre responsabilité civile peut-être engagée.

Attention aux mardis : selon une étude menée par Assurances Federated, la plupart des chutes surviennent les mardis. Il faut donc un soin supplémentaire à bien sécuriser votre établissement les mardis de la semaine, paraît-il.

N’oubliez pas non plus que dès lors que votre local emploie ses premiers salariés, vous devez sélectionner une mutuelle. Pour en savoir plus :

Quelles mesures adopter ?

À l’extérieur de votre restaurant

  • Accès extérieurs : vérifiez l’état des escaliers, des mains courantes et des rampes d’accès.
  • Trottoirs :  inspectez les trottoirs et stationnements environnants à la recherche de nids-de-poule, de fissures dans le béton et de bordures ou chasse-roues à réparer.
  • Éclairage : veillez à ce que les environs de votre restaurant soient bien éclairés.
  • Peinture jaune : tout élément surélevé par rapport au sol doit être peinturé de jaune.
  • Déneigement : faites appel à un entrepreneur tiers pour le déneigement en hiver.

À l’intérieur de votre restaurant

  • Accès intérieurs : assurez-vous que toutes vos entrées, vos allées piétonnes et vos rampes d’accès sont en bon état (réparez les tapis effilés ou le couvre plancher mal fixé, par exemple).
  • Variation du sol : indiquez toute variation dans l’élévation du sol.
  • Matériel : assurez-vous que les tables et les chaises sont en bon état.
  • Salles de bain : inspectez et nettoyez régulièrement les salles de bain.
  • Nettoyage des surfaces : nettoyez immédiatement tout dégât de nourriture ou de boisson.

Les dommages électriques

Avant dernier point de notre liste mais non des moindres, les dommages électriques. Ils sont bien souvent conséquence d’un sinistre préalable (une inondation qui affecte les câbles d’alimentation de votre machine à café, une installation qui tombe et coupe les fils du joli lustre installé au centre de la salle, etc.).

Si vous êtes propriétaire, vous devez veiller au respect des plans de prévention des risques technologiques (PPRT), vous risquez d’être moins bien remboursé en cas de sinistre.

Les plans de prévention des risques technologiques ou PPRT de leur petit nom, c’est quoi ? Ce sont des plans qui prévoient comment s’organiser en ville ou près de zones industrielles pour limiter les risques aux personnes. Si vous vous sentez pousser des ailles pour mieux comprendre le sujet, les services de l'État en Isère ont réalisé un contenu très complet à ce propos :

- Qu'est-ce qu'un PPRT ?

Quelles mesures adopter ?

- Respecter le plans de prévention des risques technologiques
- Faire vérifier périodiquement les installations électriques de votre établissement

Les évènements climatiques

Qu’entendent les assureurs par la notion d’évènements climatiques ? C’est une garantie qui couvre les dommages causés par des événements de type climatiques dont l’intensité est considérée comme exceptionnelle. Vous êtes ainsi couvert pour les dommages qui vous sont causés. Leur nature “exceptionnelle” en font des sinistres par essence imprévisibles. De manière générale, les assurances couvrent les évènements climatiques suivants mais nous vous recommandons (en fonction de votre situation géographique) de bien consulter le détail de votre contrat :

- La tempête
- La grêle
- Le poids de la neige

👋 Ils représentent 5 % des risques et coûtent en moyenne 2 200 €.

Et voilà, si vous êtes arrivé à la fin de cet article vous pouvez officiellement vous considérer un très bon élève de l’assurance en restauration. N’hésitez pas non plus, si vous avez des questions ou besoin d’explications plus précises, à nous contacter. Et si, maintenant que vous connaissez les risques majeurs de votre activité, vous souhaitez réaliser un devis et sélectionner vos garanties en 5 minutes, c’est par ici :

- Réaliser un devis en 5 minutes

Ça y est. Tout est prêt. Vous allez ouvrir votre restaurant. Le concept est juste parfait. La cuisine étincelante. Vous avez trouvé le local idéal pour accueillir vos convives. Vous n’oubliez rien ? Mais si, l’assurance de vos locaux.

Quelle est
votre activité ?

Tech & digital

Protégez votre activité avec notre assurance RC pro.

Je travaille dans la tech

Restaurants, bars et cafés

Protégez votre activité avec notre  assurance multirisque professionnelle.

Je travaille dans la restauration